<< Accueil | Mon compte | Mon Panier | Commander | Contactez-nous >>  Panier : 0 article(s)


FEUILLETON N°20

FEUILLETON N°20

FEUILLETON N°20

FEUILLETON N°20

FEUILLETON N°20

Envoyer à un ami
- VPC20
Prix : 17.00 €
Options disponibles :
Zone de livraison:

Pour ce 20e numéro, Feuilleton garde le cap : l’éclectisme est à l’honneur avec le meilleur du reportage étranger.

Au programme, les confessions sulfureuses d’une jeune femme, voleuse, qui met en scène ses méfaits ; l’histoire – bourrée d’humour – d’un hôtel mythique de New York par Arthur Miller ; un album photo retrouvé nous entraîne dans une enquête-reportage au coeur du Brooklyn des années 1950 ; on accompagne des médecins de campagne portugais dans un texte poétique et réflexif sur la fin de vie, et on se délecte du “Gueuleton” inédit de Gérard Berréby. Maggie Nelson signe un hommage au “Purple Rain” de Prince, et l’on retrouve deux grandes plumes du Nouveau Journalisme – Hunter S. Thompson et Lillian Ross – pour deux portraits : celui de Richard Nixon dont les excès ne peuvent que résonner avec ceux du nouveau président américain, et un bijou littéraire sur la tauromachie où l’on croisera Hemingway aux côté de Sidney Franklin – “le seul matador américain”. Enfin, l’image est encore à l’honneur dans ce nouveau numéro avec un photoreportage poignant de Guillaume Chauvin sur le conflit ukrainien.

 

Dans les pages de ce nouveau numéro, Feuilleton dédie une place et un format particulier au reportage exceptionnel de Mark MacKinnon : “Le Graffiti de la guerre”.

À la recherche du “moment Sarajevo” de la guerre en Syrie, Mark MacKinnon, grand reporter du journal canadien The Globe and Mail, a découvert l’histoire d’un adolescent tagueur aux prémices du conflit. En 2011, alors âgé de quatorze ans, Naief empoigne sa bombe de peinture et trace un graffiti anti-Bachar sur le mur de son école de Deraa, plus par jeu que par conviction politique. Lui et ses camarades sont arrêtés dès le lendemain, mis à l’isolement et torturés. C’en est trop pour la population de cette ville du Sud syrien, exaspérée par le poids de la dictature et le silence qui entoure la disparition de ses enfants. Protestations, manifestations : la révolution syrienne commence. Et s’embourbe dans la guerre civile…

Six mois d’investigation, autant de pays visités : Mark MacKinnon a retrouvé Naief, qui raconte pour la première fois ce geste qui a mis le feu aux poudres, mais aussi les cinq années qui ont suivi.

SOMMAIRE
Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris